06.04.2020

La Commissaire aux Droits de l’Homme du CoE appelle de toute urgence à protéger les droits des détenus en Europe

La Commissaire aux Droits de l’Homme appelle, dans sa déclaration du 6 avril dernier, les États membres du Conseil de l’Europe à protéger les droits et la santé de toutes les personnes se trouvant dans des établissements pénitentiaires durant la pandémie de COVID-19.

Dunja Mijatović demande instamment à tous les États membres d’utiliser l’ensemble des alternatives à la détention disponibles, dans toute la mesure du possible et sans discrimination. Elle appelle également les États membres à adopter et appliquer de toute urgence un plan de crise, humain et complet, qui soit doté de ressources humaines et financières suffisantes, et qui tienne compte des besoins des personnes libérées, ainsi que de celles qui restent en détention et du personnel pénitentiaire. Ce plan de crise devrait être établi et mis en œuvre en consultation et coopération avec  les différents acteurs des droits de l’homme, en particulier avec les mécanismes nationaux de prévention, les autres organes de suivi indépendants, les structures nationales des droits de l’homme et les ONG de défense des droits de l’homme.

Retrouvez l’intégralité de cette Déclaration ici.